Nouveau mode de calcul des APL : le gouvernement vante une mesure de "justice sociale", mais il y aura des perdants

Fabien Magnenou

Après l'impôt à la source, voici venues les "APL en temps réel". A partir de 2020, les aides au logement seront calculées sur la base des ressources des douze derniers mois, et plus sur les revenus perçus deux ans plus tôt. En clair, le montant des aides au logement des mois de janvier, février et mars 2020 sera calculé à partir des revenus touchés de décembre 2018 à novembre 2019, comme l'explique la Caisse d'allocations familiales (CAF) sur son site.

Aujourd'hui, le montant de ces aides est calculé en fonction des revenus déclarés deux ans auparavant. Après cette réforme, l'administration s'appuiera sur le prélèvement à la source pour actualiser automatiquement les ressources des ménages tous les trimestres et recalculer les droits tous les trois mois. C'est ce que l'on appelle la "contemporanéité" des APL. Il conviendra toutefois de signaler soi-même les éventuels changements de situation (mariage, naissance…). Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, vante une mesure de "bon sens" et de "justice", dans un entretien à 20 Minutes.

Personne ne peut comprendre qu'on ne calcule pas le montant de votre APL en fonction de votre situation actuelle (...). A vouloir protéger un ancien système, on en vient à ne pas donner la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi