Un nouveau minéral lunaire découvert

Ce minéral provient des échantillons de roches rapportés de la Lune en 2020 par la sonde chinoise Chang'e 5.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°908, daté octobre 2022.

Incolore, transparent, et composé notamment d'atomes de fer, d'yttrium et de phosphore, un nouveau minéral lunaire a été baptisé Changesite-(Y), en référence à la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise.

Une découverte confirmée par un organisme international

Ce minéral a été identifié par des chercheurs de l'Institut de recherche sur la géologie de l'uranium de Pékin parmi les 1,73 kg d'échantillons de roches lunaires rapportés en 2020 par la sonde chinoise Chang'e 5. La découverte vient d'être confirmée par l'Association internationale de minéralogie.

Nommé Changesite-(Y),  ce minéral n\'existe que sur la Lune. Crédit : BEIJING INSTITUTE FOR URANIUM GEOLOGY
Nommé Changesite-(Y), ce minéral n\'existe que sur la Lune. Crédit : BEIJING INSTITUTE FOR URANIUM GEOLOGY

Nommé Changesite-(Y), ce minéral n'existe que sur la Lune. Crédit : BEIJING INSTITUTE FOR URANIUM GEOLOGY

Prochaine étape : collecter des échantillons sur la face cachée de la Lune

C'est seulement le sixième minéral connu à exister exclusivement sur la Lune, les autres ayant été dénichés par des missions américaines et soviétiques il y a plusieurs décennies. Prochaine étape pour la Chine : la mission Chang'e 6 qui partirait collecter des échantillons sur la face cachée pour la première fois d'ici à 2024.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi