Nouveau-Mexique : la mystérieuse fermeture d’un observatoire réveille les rumeurs les plus folles

Paméla Rougerie
L’Observatoire Solaire de Sunspot a été mystérieusement évacué le 6 septembre, sans explications de la part des autorités et de la direction

La fermeture soudaine par les autorités d’un observatoire solaire, situé au Nouveau-Mexique, affole les internautes. Certains d’entre eux imaginent déjà un lien avec des « aliens ».


« Ce qui se passe à l’observatoire de Sunspot est si bizarre. Cela concerne sûrement les extraterrestres », commente un américain sur Twitter. Depuis une semaine, les rumeurs les plus folles se propagent sur Internet.

LIRE AUSSI > Probables geysers sur la lune de Jupiter : l’espoir d’une vie extraterrestre

Au centre de l’enquête se trouve l’Observatoire solaire de Sunspot, un centre de recherche astronomique niché au milieu de la forêt et des montagnes du Nouveau-Mexique, dans le sud des Etats-Unis. Le 6 septembre dernier, celui-ci a été brusquement fermé et évacué dans de mystérieuses conditions.


« L’Association des Universités de Recherche en Astronomie (AURA) a décidé de fermer Sunspot temporairement. L’observatoire continue de travailler avec l’AURA pour nous permettre de rouvrir le plus tôt possible », affirme un communiqué lacunaire présenté sur le site du centre. Celui-ci servait de centre de recherche et pouvait être visité par le public. Un bureau de poste à proximité a lui aussi été fermé.

Le FBI impliqué

La police locale a été tenue à l’écart des opérations et assure que le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) serait impliqué, selon la presse américaine. « Ils refusent de nous expliquer ce qui se passe », assure le shérif Benny House à l’Alamogordo Daily News.

« Personne ne peut nous dire ce qu’ils allaient y faire. » L’homme a cependant aperçu un hélicoptère ayant encerclé les lieux. « Il est certain qu’il se passe quelque chose de gros si le FBI est impliqué », avoue le shérif lui-même.

Sauf que dans ce coin des Etats-Unis, les rumeurs d’événements paranormaux sont légion depuis des décennies. C’est à proximité d’Alamogordo, la ville la plus proche de Sunspot, que les (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

«Poudre de perlimpinpin», «Croquignolesque»... et maintenant, des goodies siglés Elysée
Dix poules rentrent à l’école maternelle à Dugny
A Reims, Bolt fait un sprint en apesanteur
Albi veut tricoter le plus grand pull moche
Canada : un immigré africain remporte le gros lot deux fois en cinq mois