Nouveau massacre de dauphins aux Iles Féroé, le premier de 2022

ANDRIJA ILIC/SIPA

Samedi, 61 dauphins globicéphales ont été tués lors d’une chasse traditionnelle aux Iles Féroé, une pratique décriée par les associations.

Comme toujours, les images sont sidérantes. Samedi 7 mai, des dizaines d’hommes et de femmes munis de couteaux ont abattu des dauphins globicéphales aux Iles Féroé lors d’une chasse traditionnelle encouragée par le gouvernement. Il s’agissait de la première de l’année. Au total, 67 dauphins sont morts sur la plage de Torshavn, selon l’association Sea Shepherd, dont plusieurs volontaires étaient présents pour documenter la tuerie.

Tradition estivale ancestrale aux Féroé, le «grind» ou «grindadrap» consiste, en encerclant les dauphins, à acculer avec des bateaux un banc de cétacés dans une baie. Ils tombent alors entre les mains de pêcheurs restés à terre, qui entrent dans l'eau jusqu'à la taille et les tuent avec des couteaux. Les images de mer rougie par le sang et les alignements de grands dauphins tués suscitent l'indignation des défenseurs des animaux. L'ONG Sea Sheperd était parvenue à perturber la saison 2014 mais l'ONG dénonce une règlementation qui autorise les navires militaires danois à intervenir pour l'empêcher d'entrer dans les eaux féringiennes. Les Féringiens qui défendent la pratique reprochent aux médias et ONG étrangers de ne pas respecter leur culture d'îliens, où la pêche et les traditions occupent une place centrale.

«Aucune société occidentale moderne n'a d'excuse valable pour soumettre ces êtres à une telle torture en 2022 et il est temps pour les îles(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles