Nouveau gouvernement de RDC : une si longue attente !

Par Junior Malula, à Kinshasa (avec AFP)
·1 min de lecture
Alors qu'il contrôle tous les leviers du pouvoir, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a tardé à nommer un nouveau gouvernement, suscitant l'impatience des Congolais, sur fond d'une inquiétante baisse des recettes budgétaires de l'État.
Alors qu'il contrôle tous les leviers du pouvoir, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a tardé à nommer un nouveau gouvernement, suscitant l'impatience des Congolais, sur fond d'une inquiétante baisse des recettes budgétaires de l'État.

La page est tournée. Ce lundi 12 avril, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a nommé un gouvernement entièrement acquis à sa cause. « Représentativité féminine : 27 %. Moyenne d'âge : 47 ans. Nouvelle figure : 80 %. Les priorités : sécurité, santé, enseignement, justice, agriculture, pêche et élevage, économie, processus électoral, infrastructure, numérique », résumait sur Twitter le nouveau Premier ministre nommé le 15 février dernier, Jean-Michel Sama Lukonde.

En effet, il est un tout petit peu moins pléthorique, un peu plus féminin, plus jeune. Présenté après des semaines de tractations et de marchandages, le nouvel exécutif de « l'Union sacrée de la nation » compte 56 membres dont 14 femmes, si l'on en croit l'ordonnance présidentielle lue à la télévision d'État (RTNC) par le porte-parole de Félix Tshisekedi, Kasongo Mwema. L'équipe sortante alignait 66 membres. Ce nouveau gouvernement tourne définitivement l'acte I du quinquennat Tshisekedi commencé au lendemain de son élection à la tête du pays en janvier 2019 et marqué par l'échec de la coalition avec Joseph Kabila.

Depuis le lancement de leur offensive politique le 6 décembre contre son ex-allié, le président Tshisekedi et ses partisans ont finalement réussi, à force de débauchages, à renverser la majorité de l'ex-président Joseph Kabila dans les deux chambres.

À LIRE AUSSIPapa Demba Thiam ? La RD Congo en orbite vers la co-émergence ?

Un partage des postes plus [...] Lire la suite