Nouveau gouvernement: Entre Pap Ndiaye et Jean-Michel Blanquer, le grand écart des idées

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - Ce sera sans doute l’un des ministres les plus scrutés dans les mois à venir. L’historien Pap Ndiaye, spécialiste des discriminations et des minorités a pris le relais de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Education nationale, vendredi 20 mai. Un passage de flambeau qui a cristallisé l’attention des observateurs, alors que tout semble opposer les deux hommes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

L’islamo-gauchisme, sans “aucune réalité”

Durant son mandat, l’ancien ministre de l’Éducation nationale a notamment fait de la lutte contre l”islamo-gauchisme” son cheval de bataille. “Il y a des courants islamo-gauchistes très puissants dans les secteurs de l’enseignement supérieur qui commettent des dégâts sur les esprits, ” dénonçait Jean-Michel Blanquer devant l’Assemblée nationale le 22 octobre 2020. Interrogé quelques mois plus tard sur ce terme au micro de France Inter, Pap Ndiaye balaie d’un revers de la main la pertinence de ce concept qui “ne désigne aucune réalité dans l’université.”

Sur d’autres sujets liés aux discriminations et au racisme, le même fossé semble séparer les deux hommes. En 2019, après l’interruption d’une pièce de théâtre à la Sorbonne par des militants anti-racistes dénonçant un “blackface”, Jean-Michel Blanquer prenait ce fait divers comme l’exemple de l’émergence d’une “autre forme de racisme”. Quelques mois plus tard, l’historien Pap Ndiaye rappelait pour sa part que “se déguiser en Noir ou se déguiser en personne asiatique, c’est quelque chose de très offensant et beaucoup d’opéras de par le monde ont déjà prohibé le blackface.” Une chose est sûre, l’ère Ndiaye ne devrait pas avoir grand chose à voir avec l’ère Blanquer.

À voir également sur le HuffPost : L’annonce du nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles