Le nouveau fichier obligatoire d'identification des vélos monte en puissance

·1 min de lecture

Le nouveau fichier obligatoire d'identification des vélos neufs, mis en place par la loi sur les mobilités de 2019, compte 75.000 cycles inscrits mais est en train de monter en puissance, a-t-on appris auprès de IN Groupe, la société qui a construit le fichier. Depuis le 1er janvier, la loi oblige tous les  commerçants qui vendent un vélo neuf pour adulte à lui attribuer un numéro d'identification, et à l'inscrire dans le fichier national avec le nom et les coordonnées du propriétaire. 

Le système a mis plus de temps que prévu à se mettre en place, mais il se développe rapidement, selon IN Groupe.

Objectif de 2 millions à la fin de l'année

"Les inscriptions atteindront les 100.000 courant mai", et "l'objectif de 2 millions" - soit grosso modo les ventes annuelles de vélos adulte en France - "sera atteint à la fin de l'année", a indiqué un représentant de la société. Pour attribuer les numéros d'identification dans le Fnuci (fichier national d'identification unique des cycles identifiés), les commerçants font appel à des opérateurs agréés, qui sont au nombre de 5 pour l'instant et bientôt 6 avec l'arrivée de Décathlon. 

Les numéros sont inscrits sur le cadre du vélo par divers procédés techniques, du moins cher - l'étiquette autocollante résistante - aux formules plus sophistiquées comme le gravage par micropercussion ou la soudure chimique pour les vélos en carbone, selon le choix du client.

2,2 millions de vélos neufs vendus en 2020

IN Groupe a utilisé la blockchain, un protoco...


Lire la suite sur Europe1