Le nouveau décret anti-immigration de Donald Trump bloqué sur tout le territoire par la justice

Maxime Bourdeau
Un juge fédéral de Hawaï a bloqué la nouvelle version du décret migratoire de Trump

ÉTATS-UNIS - Le nouveau décret anti-immigration de Donald Trump devait rentrer en vigueur jeudi 16 mars, mais il n'en sera rien.

À peine cinq heures avant que la version revue et corrigée de ce qui est maintenant surnommé le "Muslim ban" ne prenne effet, le juge fédéral de Hawaï Derrick Watson a temporairement suspendu ce mercredi son application sur l'ensemble du territoire américain.


Un revers sévère pour le milliardaire new-yorkais qui essaie depuis plus d'un mois de mettre en place la mesure phare de son programme sans y parvenir.

Le magistrat a estimé que les opposants au décret, l'État de Hawaï et un leader musulman, avaient démontré pendant l'audience qui a eu lieu dans la journée qu'ils avaient de "fortes" chances de l'emporter a donc jugé que la suspension du décret pendant les démarches judiciaires évitait un "préjudice irréparable".


"L'incohérence des arguments du gouvernement est palpable", écrit Derrick Watson sans détour dans sa décision. "La notion qu'il est possible de faire preuve d'hostilité envers un groupe de personnes en les prenant toutes pour cible est erronée".

En dehors du texte, le président se voit aussi reprocher la façon dont lui et ses proches ont pu en parler ouvertement comme visant les musulmans. "Le contexte a démontré a plusieurs reprises qu'il y avait une animosité envers une religion qui poussait à la promulgation de ce décret et de son prédécesseur", justifie le juge.

"Nous allons nous battre contre cette terrible décision"

En meeting à Nashville dans le Tennessee -comme s'il était encore en pleine campagne présidentielle-, le milliardaire new-yorkais a...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages