Nouveau coup de griffe de Sylvie Vartan : "Je ne veux pas que Johnny soit abîmé"

·1 min de lecture

Les années défilent mais l'amour ne s'éteint pas. Sylvie Vartan ne pourra jamais oublier Johnny Hallyday, avec qui elle a vécu une histoire d'amour passionnelle pendant quinze ans, de 1965 à 1980. La chanteuse de 76 ans, qui a toujours une tendre pensée pour le père de son fils David Hallyday, reste toujours très marquée par le décès du Taulier. À tel point qu'elle refuse toujours d'écouter les albums posthumes de la star.

La raison ? Sylvie Vartan ne souhaite pas se rappeler des derniers instants de l'Idole des Jeunes. "Ils sont pour moi le symbole de sa maladie, de sa détresse", a-t-elle confié dans les colonnes du Parisien, avant de poursuivre : "Ce n'est pas lui dans son énergie, son éclat, sa magnificence. C’est pour cela que j’ai voulu le chanter dans son soleil. Je ne veux pas qu’il soit abîmé". Si les tensions semblent s'être un brin apaisées entre le clan Hallyday et Laeticia depuis quelques mois, il semble que Sylvie Vartan ne soit pas toujours d'accord avec les choix de la dernière épouse du rockeur.

Sylvie Vartan passe un nouveau cap en 2021. L'interprète de Qu'est-ce qui fait pleurer les blondes ? fête ses soixante ans de carrière. L'occasion pour elle de préparer la sortie d'un nouvel album, qui sera disponible pour l'automne prochain. "Le premier avec de nouvelles chanson depuis huit ans", a déclaré Sylvie Vartan. Un retour synonyme de soulagement pour la mère de famille : "Je chante pour ne pas me laisser envahir par la mélancolie. Chanter, ça évite d'avoir un (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Heureux et bénis" : Sarah Ferguson et le prince Andrew aux anges depuis la naissance de leur "royal baby"
Le prince Harry va-t-il aussi se retirer de la ligne de succession des Windsor ?
Affaire Epstein : révélations sur des vidéos compromettantes de Donald Trump et Bill Clinton
"Vieux dinosaures sexistes" : les détracteurs de Carrie Symonds, compagne de Boris Johnson, épinglés
Line Renaud : son nouveau défi à 92 ans