Vers un nouveau confinement à Lyon ? "On ne peut plus attendre"

·1 min de lecture

"Il y a urgence à agir." Pour le médecin Vincent Rebeille Borgella, de l'Union régionale des médecins libéraux, il n'y a aucun doute à avoir : le département du Rhône doit connaitre de nouvelles mesures de freinage face au coronavirus. Mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que l'exécutif comptait placer trois territoires (Rhône, Aube et Nièvre) dans la liste des départements soumis à des mesures de freinage renforcées contre le Covidqui en comptait 16 jusqu'ici.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 24 mars

Des contaminations dominées par le variant britannique

"Le variant britannique est dominant à 80%" dans le département, rappelle le généraliste au micro d'Europe 1, alors que le taux d'incidence à Lyon devrait dépasser ce mardi le seuil des 400 pour 100.000 habitants, contre 250 il y a à peine un mois. Ce variant "est plus agressif [que la souche historique], il touche des sujets plus jeunes et l'état de santé des patients se dégrade rapidement", rappelle-t-il.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid-19 : y a-t-il réellement un risque de contamination en extérieur ?

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le couvre-feu ?

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Audio, webcams... Quand la technologie s'adapte au télétravail

"On ne peut plus attendre"

Au point que pour Vincent Rebei...


Lire la suite sur Europe1