Un nouveau barème du malus entre en vigueur au 1er mars

1 / 2

Un nouveau barème du malus entre en vigueur au 1er mars

Trois barèmes de malus en moins de quatre mois. Avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle grille ce 1er mars, cette taxe sur les véhicules les plus émetteurs de CO2 aura changé deux fois depuis décembre 2019. Avec pour conséquence des consommateurs perdus et des professionnels inquiets quant à la mise en place de ce nouveau barème.

> Pourquoi un nouveau malus

Déjà durci le 1er janvier, le barème du malus 2020 évolue une nouvelle fois ce dimanche. Si le premier barème avait pour effet de sanctionner plus sévèrement les acheteurs de véhicules les plus émetteurs de CO2, cette seconde grille met aussi cette taxe en conformité avec le nouveau cycle d’homologation WLTP.

Cette procédure utilisée depuis septembre 2018 pour homologuer les véhicules prend désormais en compte les finitions et options pour évaluer la consommation et les émissions de CO2 de chaque modèle vendu en Europe, et plus seulement les différentes motorisations.

"Le recours à cette nouvelle procédure permettra de tenir compte des caractéristiques propres à chaque véhicule, plutôt que les caractéristiques génériques du type dont il relève", précise le décret paru ce vendredi au Journal officiel.

Comme ce nouveau cycle d’homologation se veut plus proche de la conduite en conditions réelles, les émissions de CO2 moyennes des véhicules ont en conséquence augmenté par rapport à l’ancienne procédure NEDC réalisée uniquement en laboratoire et identique...

Lire la suite sur Auto

A lire aussi