Nouveau bac : les élèves ne sont pas "suffisamment préparés" pour les épreuves prévues en mars selon le Snalc

franceinfo
·1 min de lecture

"On va jouer à la mi-mars quelque chose d'extrêmement important avec des élèves dont on sait qu'ils ne sont pas suffisamment préparés pour passer les épreuves anticipées du bac", a expliqué mercredi 2décembre sur franceinfo Jean-Rémi Girard, président du Snalc, le Syndicat national des lycées, collèges, écoles et supérieur. Le Snalc et d'autres syndicats d’enseignants ont lancé une pétition pour réclamer un report des épreuves de spécialités prévues en mars et un réaménagement des programmes. Jean-Rémi Girard explique qu'avec le coronavirus Covid-19 et les demi-groupes, les professeurs "courent après le temps" pour faire les programmes et tenter de préparer les élèves, notamment au nouveau grand oral prévu en juin.

franceinfo : Dans votre pétition, vous dénoncez une politique scolaire qui maltraite les enseignants et les élèves. Maltraitance, ce n'est pas un mort trop fort ?

Jean-Rémi Girard : Le mot est fort, mais le mot est vrai, c'est à dire qu'on vit une réforme qui déjà quand même très compliquée, avec un bac qui se complexifie. On voulait le simplifier, en fait il est de plus en plus compliqué avec des épreuves à différents moments de l'année, en première, en terminale, avec un bout de contrôle continu. Et en plus, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi