Bergerac : un nouveau-né retrouvé dans les toilettes de la gare

Le corps sans vie d'un nouveau né a été découvert vendredi dans les toilettes publiques de la gare de Bergerac. Une enquête a été ouverte. (image d'illustration)
Le corps sans vie d'un nouveau né a été découvert vendredi dans les toilettes publiques de la gare de Bergerac. Une enquête a été ouverte. (image d'illustration)

Une macabre découverte qui soulève des questions. Une enquête a été ouverte après la découverte, dans l'après-midi du vendredi 29 avril, du corps sans vie d'un nouveau-né dans des toilettes de la gare de Bergerac, en Dordogne, a appris l'Agence France-Presse, samedi, auprès du parquet.

Le corps a été retrouvé par une femme de ménage dans la cuvette des toilettes pour personnes à mobilité réduite, où se trouvaient également du sang et le placenta, a précisé à l'Agence France-Presse le vice-procureur de Bergerac, Charles Charollois, qui a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort confiée au commissariat de Bergerac.

Les conditions de la mort à déterminer

Une autopsie prévue mardi à Bordeaux devra déterminer « si l'enfant, de sexe masculin, est né vivant ou mort in utero », ce qui orientera la qualification des faits, a expliqué le vice-procureur. Des recherches auprès des hôpitaux locaux au sujet d'une femme possiblement en détresse ont été menées sans succès et la gare de Bergerac ne dispose pas de caméra de surveillance, a-t-il également indiqué.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles