"Ils vous nourrissent et ils en crèvent !" : à Paris, la colère des agriculteurs face aux difficultés économiques et à "l'agribashing"

Sandrine Etoa-Andegue

L'image est pour le moins incongrue sur l'avenue des Champs-Elysées mercredi 27 novembre. Des agriculteurs, venus montrer leur colère à Paris, déploient des ballots de paille au milieu de la circulation, à quelques mètres du Fouquet's. Ils ont investi l'avenue pour protester contre les difficultés économiques auquelles ils font face : les prix de leurs produits jugés trop bas, les différences de normes entre les pays de l'Union européenne... Les agriculteurs s'estiment aussi victimes d'une stigmatisation de leur profession. Plusieurs centaines d'entre eux ont d'abord bloqué en partie le périphérique avec des tracteurs. Pourtant, ce n'était pas la destination initiale de la centaine de producteurs venus de toute la France.

"Notre premier objectif n'était pas celui-là, il était de cibler l'Elysée et Emmanuel Macron", affirme Damien Greffin, patron de la FNSEA Ile-de-France. "Pour la troisième fois consécutive, on vient l'interpeller, mais les Champs-Elysées sont symboliques. On vient dire aux Parisiens les difficultés que rencontre le monde agricole. Aujourd'hui, il y a une fracture entre le monde urbain et le monde rural, donc ça nous interroge et on vient porter cette revendication-là."

Un "agribashing" toujours plus difficile à vivre

Le président de la FDSEA en Seine-et-Marne, Cyril Milard, prend un micro. "Actuellement, les tracteurs bloquent l'ensemble du périphérique, et nous sommes là pour crier notre colère, notre désarroi", annonce-t-il. "Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi