Pour nourrir la Planète, il y aurait plus efficace que l'agriculture

·2 min de lecture

Après la viande sans boeuf fabriquée in vitro, voici le soja sans plante, généré en laboratoire. Et si la perspective de voir disparaître les immenses champs de céréales de la Beauce ne vous réjouit pas trop, sachez que c’est pourtant la meilleure option pour sauver la Planète, affirme une équipe de chercheurs allemands, italiens et israéliens. Selon eux, produire de la nourriture à partir de bactéries et d’air serait 10 fois plus efficace que de planter un champ équivalent. Autrement dit, un champ de un hectare de terrain, destiné à de la culture in vitro permettrait de produire l’équivalent de dix hectares de soja planté en plein champ. « Cela signifie que les neuf autres hectares pourraient être rendus à la nature », avancent les chercheurs.

Produire de la nourriture à partir d’air et d’électricité

Mais qu’est-ce qui se cache au juste derrière cette nourriture 2.0 ? Il s’agit de produire des protéines monocellulaires (SCP) grâce à un processus de fermentation à partir de levures, bactéries ou microalgues, alimentées en eau, en dioxyde de carbone et en nutriments (méthane, éthanol, sucres…). Ces protéines monocellulaires vont ensuite servir à produire un aliment à haute teneur en protéines.

Processus de fabrication de protéines monocellulaires (SCP). © JaniSillman et al., Global Food Security, 2019
Processus de fabrication de protéines monocellulaires (SCP). © JaniSillman et al., Global Food Security, 2019

Plusieurs start-up travaillent déjà sur ce sujet, comme Deep Branch Biotechnology, qui produit des aliments pour le bétail ou l’aquaculture. La start-up finlandaise Solar Foods a, elle aussi, développé de la « Soline », une sorte de farine de blé riche en protéine obtenue en séparant les molécules d’air et d’eau grâce à l’électrolyse. Nourries avec du CO2 et nutriments, les microbes vont ensuite fabriquer des acides aminés et produire une protéine « ultra pure ». Selon l’entreprise, le procédé est 20 fois plus efficace que la photosynthèse et 200 fois plus efficace que la viande pour obtenir la même quantité de nourriture, et nécessite considérablement moins d’eau. La...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles