La nounou est leur cauchemar : des parents témoignent

Alors que vient de sortir au cinéma l'adaptation du roman de Leïla Slimani, "Chanson douce", des parents témoignent des craintes et insécurités qu'ils ont eu au moment de laisser leur enfant à une nourrice.

Le cauchemar de tous les parents débarque en salles. Vendu à quelque 900.000 exemplaires en France, le livre Chanson douce de Leïla Slimani, pour lequel elle a remporté le prix Goncourt en 2016, arrive au cinéma ce mercredi 27 novembre dans une adaptation signée Lucie Borleteau.

L'histoire, comme dans le best-seller, s'inspire d'un fait divers bien réel survenu au mois d'octobre 2012 à New York, celui d'un couple de bobos dont la nourrice a tué les enfants. Dans le rôle des parents, Leïla Bekhti et Antoine Reinartz. Karin Viard, plus inquiétante que jamais, interprète la nounou meurtrière.

Le scénario a de quoi faire peur, surtout quand on est papa ou maman. De nature anxieuse, notamment à cause de sa mère, l'autrice du livre en a conscience. Même si Leïla Slimani n'a eu aucun mal à confier ses deux enfants à une nourrice (la même que celle de sa soeur), elle comprend cette crainte partagée, celle que nos enfants puissent courir un risque en notre absence.

"Ce qui est étrange avec cette peur, c'est qu'on vit avec elle constamment", confie cette dernière au HuffPost. "Elle est là. Mais on est obligé d'en faire une peur silencieuse. On est obligé de la mettre en coulisses de nos vies, sinon elle devient paralysante. Quand on a un désir de liberté, d'individualité et d'avoir sa vie à soi, il faut assumer de vivre avec cette peur, de faire confiance au destin et aux gens."

"C'est très compliqué", ajoute Karin Viard de son côté. "Quand t'es jeune parent, tu confies à cette personne dont tu ne sais pas grand-chose la prunelle de tes yeux, la chose plus importante pour toi." L'actrice de 53 ans, mère de deux filles, a semble-t-il réussi à dépasser cette hantise. "Je fais spontanément confiance", précise-t-elle.


Ne pas trouver quelqu'un à temps


Ce n'est pas le cas de tout le monde. Avant d'en arriver à imaginer un meurtre, toute une série d'inquiétudes et d'insécurités peut naître dans la tête des... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode