"Je n'oublierai jamais" : atteint du Covid-19, Moundir poste deux photos poignantes sur Instagram

·1 min de lecture

Le combat contre le Covid-19 n'est pas terminé pour Moundir. Hospitalisé après avoir contracté le virus, l’ex-aventurier de Koh-Lanta poursuit sa lutte avec courage. Le 1er avril, le père d’Aliya, Ali et Aya avait d'ailleurs partagé un message très touchant sur son compte Instagram. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il revenait de loin. "Je m'étais résigné à accepter ma mort après que mes poumons furent touchés à 75% suite au Covid-19 ! Vos prières, votre amour, votre soutien, vos messages du monde entier, me sont parvenus en réanimation grâce à ma femme que j’aime tant… Je ne peux vous répondre directement car je rentre dans un long processus afin de récupérer mes facultés et marcher sans assistance respiratoire ! Il a décidé que ce n’était pas mon heure ! Mon amour, ma vie, ma femme, mes enfants je vous aime tant !", avait-il ainsi écrit. Ces dimanche 4 et lundi 5 avril, il a tenu à donner de ses nouvelles pour rassurer ses fans.

En effet, Moundir a posté deux photos poignantes qui révèlent la dureté de la maladie qu’il a contractée en mars. Il a d'abord photographié la machine qui lui délivre de l’oxygène. S’il indique être désormais en convalescence, Moundir reste tout de même sous assistance respiratoire. Sous cette publication, le mari d’Inès a voulu exprimer sa reconnaissance d’être en vie avec un "merci". Sur un autre cliché, on peut voir un énorme hématome sur son bras, vestige des nombreuses piqûres endurées durant son hospitalisation. "Je n’oublierai jamais… (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Loft Story : la mise au point de Kenza sur la somme qu'elle a touchée en participant à la télé-réalité !
Affaire Pierre-Jean Chalençon : le joli clin d'oeil de Michel Polnareff sur Twitter qui amuse les internautes (PHOTO)
Gilles Verdez balance sur la prise de poids de Jean-Michel Maire (VIDEO)
Moundir touché par la Covid-19 : il a perdu 18 kilos et doit réapprendre à marcher
Pierre-Jean Chalençon se défend (une nouvelle fois) sur l'affaire des dîners clandestins : "C'est un énorme poisson d'avril"