La note très salée de la crise du Covid-19 pour la France

·1 min de lecture

La crise du Covid-19 a entraîné une véritable dérive des comptes publics de la France. A fin décembre 2020, on estime qu'elle a globalement coûté à l'Etat plus de 160 milliards d'euros l'an dernier, rapporte le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, en précisant qu'étant donnée sa persistance, ce chiffre "n'est pas définitif". Les infections au Covid-19 sont reparties à la hausse dernièrement. Face à cette troisième vague, de nouvelles mesures devraient être prochainement annoncées et la croissance pourrait à nouveau être sous pression. L'Etat devrait encore mettre la main à la poche cette année, entre les différentes mesures de soutien...

"Entre les pertes de recettes et les dépenses que nous avons engagées pour faire face à la crise, que ce soit pour l'Etat en terme de dépenses, pour la sécurité sociale en terme de pertes de recettes liées à la baisse de l'activité, le coût (...) peut être estimé autour de 160 à 170 milliards d'euros", a expliqué M. Dussopt au Sénat. La dette publique, qui ressortait à près de 100% du PIB en 2019, a fait un bond spectaculaire sur les 12 derniers mois, et de nombreux intervenants s'inquiètent sur la trajectoire à venir des finances publiques.

>> A lire aussi - Économie française : Winter is coming !

Ce chiffre e 160 à 170 milliards d'euros "n'est pas définitif puisque nous sommes encore dans une crise épidémique et une crise sanitaire", et que plusieurs mécanismes de soutien d'urgence aux entreprises et aux salariés sont toujours en place, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déplacements, écoles… que pourrez-vous faire en cas de reconfinement dans votre région ?
L’UE vise toujours la vaccination de 70% des adultes contre le Covid-19 d’ici la fin de l’été
Covid-19 : nombreux morts en Italie, au Brésil et aux Etats-Unis
Ouïghours : l’UE en passe d'infliger des sanctions à la Chine !
L’inflation en Allemagne pourrait bondir à plus de 2%, une première en 9 ans