La note du député Gilles Le Gendre sur le remaniement ulcère la Macronie

Après la création de deux nouveaux groupes à l’Assemblée nationale, la République En Marche est secouée par la révélation d’une note rédigée par le patron des députés marcheurs. Dans ce courrier privé envoyé à Emmanuel Macron et publié par le magazine Marianne, Gilles Le Gendre soumet un casting pour le prochain remaniement du gouvernement. Il propose notamment Jean-Yves Le Drian ou Bruno Le Maire pour remplacer Édouard Philippe.

Cette fuite fragilise encore plus le député de Paris qui va devoir affronter aujourd’hui la grogne d’une partie de ses troupes. « Les députés sont furieux... », constate, lucide et amer, l’entourage de Gilles Le Gendre qui se dit victime d’un « vrai coup de poignard dans le dos ».

Ce 8 juin, la réunion hebdomadaire du groupe à l’Assemblée sera agitée. Mais le député aux vestes de tweed compte bien s’expliquer et surtout défendre son fauteuil alors que les appels aux départs se multiplient. Une phrase rapportée par Marianne fait particulièrement tiquer ses collègues : dans sa note, Gilles Le Gendre estime qu’il n’y a « aucun député crédible » pour Matignon.

Ses adversaires en interne en profitent pour tenter de le faire tomber et les candidats à sa succession se cachent de moins en moins, comme les députés Olivia Grégoire, Yaël Braun-Pivet ou Roland Lescure. Trop gentil, pas assez politique, selon ses détracteurs, l’ancien journaliste n’est jamais parvenu à s’imposer à la tête d’un groupe pléthorique de 300 députés, un groupe qui a perdu la majorité absolue après la perte d’une vingtaine d’élus.

Mais le départ de Gilles Le Gendre ne changera rien, d’après un ministre : « il ne faut pas penser qu’en mettant quelqu’un d’autre, ça ira mieux ».