« Nostalgia », « L’Étrange histoire du coupeur de bois »... Les critiques des films en salles le 4 janvier

© Allociné ; Copyright AAMU FILM COMPANY

Nostalgia ****

De Mario Martone, avec Pierfrancesco Favino et Tommaso Ragno. 1 h 57.

Installé au Caire, converti à l’islam, parlant désormais arabe, Felice retrouve sa mère âgée, une ancienne couturière vivant dans la misère, qu’il installe dans un appartement luxueux. Il découvre que son meilleur ami d’adolescence, Oreste, est devenu l’un des plus redoutés chefs de la pègre locale dans le quartier de la Sanità, gangrené par la pauvreté, la criminalité et la violence. Le film dresse le portrait d’un antihéros qui entend solder les comptes de sa jeunesse tumultueuse, ayant tout quitté à 15 ans après un cambriolage qui a mal tourné. On se plonge dans les méandres de la mémoire de Felice le temps de ce récit irrigué par la mélancolie, où on a l’impression qu’une menace plane en permanence sur un protagoniste rongé par le remords et la culpabilité, confronté au deuil et à des représailles qu’il n’avait pas anticipées. ­Pierfrancesco Favino livre une prestation bouleversante tout en intériorité, notamment dans une magnifique scène où il donne le bain à sa vieille maman, un instant suspendu d’une délicatesse et d’une tendresse inouïes. S.B. 

Lire aussi - Cinéma, séries, expos, livres… Voici les événements culturels les plus attendus de 2023

Les survivants ***

De Guillaume Renusson, avec Denis Ménochet et Zar Amir Ebrahimi. 1 h 34.

Samuel, qui se tient pour responsable de la mort de son épouse dans un tragique accident de voiture, part s’isoler dans son chalet situé dans les Alpes ita...


Lire la suite sur LeJDD