La Norvège va passer au tout-électrique et tripler la taxe carbone pour lutter contre le réchauffement climatique

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le gouvernement norvégien a dévoilé, vendredi 8 janvier, un éventail de mesures pour atteindre ses objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest, le pays ambitionne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 à 55% d'ici à 2030 en coopération avec l'Union européenne, à laquelle elle est étroitement associée sans en être membre. Cette réduction doit être de 90-95% d'ici à 2050.

"Les changements climatiques dus à l'homme ont des conséquences graves pour les humains, les animaux et la nature dans le monde entier, a rappelé la Première ministre, Erna Solberg, lors d'une conférence de presse. La Norvège veut faire sa part pour juguler ces changements climatiques." Parmi les mesures présentées, le gouvernement propose d'imposer à partir de 2022 le "zéro émission" pour les achats publics de voitures et de camionnettes. Idem pour les appels d'offres portant sur les liaisons de ferries à compter de 2023 et les bus urbains à partir de 2025.

Les associations écologistes réclament encore plus d'efforts

Oslo veut aussi promouvoir les biocarburants et plus que tripler sa taxe carbone d'ici à 2030, pour la faire passer d'environ 590 couronnes (57 euros) la tonne aujourd'hui à 2 000 couronnes. Un tel (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi