Norvège : des restrictions très strictes aux frontières pour enrayer la propagation des variants

La propagation des différents variants du Covid-19 inquiète toute l’Europe. Alors, la Norvège a décidé de prendre des mesures radicales, notamment à ses frontières, dans le but d’empêcher au maximum les contaminations. "Il faut un test PCR négatif de moins de 72 heures, puis un autre est effectué à l’arrivée en Norvège, et une quarantaine de dix jours est obligatoire. Il y a très peu de dérogations", raconte Cathy Capdeville, résidente française du département de la santé de Norvège. Des liaisons très contrôlées avec la Suède "Ce traitement est valable pour les Norvégiens et les Européens, peu importe qu’on soit résident permanent ou non", reprend-elle. Et par rapport à la frontière avec la Suède, pays qui adopte une politique différente de beaucoup d’autres nations depuis le début de la pandémie, la donne est similaire. "Il faut un test PCR négatif, faire une quarantaine et avoir une attestation. La frontière terrestre avec la Suède est grande, mais il y a peu de routes, et celles-ci sont très bien contrôlées", conclut Cathy Capdeville.