Norvège: ponctions record dans le fonds souverain face à la pandémie

Touché de plein fouet par la crise sanitaire et la crise économique, la Norvège est bien décidée à puiser dans son fonds souverain au-delà du plafond autorisé pour relancer son économie.

Créé en 1990 pour faire fructifier les recettes pétrolières de la Norvège, le Governement Pension Fund-Global est le plus gros fonds souverain au monde. Sa valeur dépasse 1 000 milliards de dollars, et son objectif est clair : faire bénéficier les futures générations du pays de la rente pétrolière d'aujourd'hui.

Mais, confronté au ralentissement de son économie et plombé par la chute des prix du pétrole, le royaume a moins de recettes et plus de dépenses. Pour faire face à ces besoins exceptionnels, il devra donc puiser dans son bas de laine au-delà des 3% autorisés.

Le gouvernement prévoit, en effet, de prélever l'équivalent de 41 milliards de dollars, soit 4,2% de la valeur totale du fonds. Cet argent permettra de combler la chute des revenus fiscaux de l'Etat, d'aider les entreprises ou encore financer le chômage partiel. Actuellement, 400 000 Norvégiens bénéficient de cet amortisseur social.