Norvège: la police abat un homme armé d'un couteau qui attaquait une patrouille

·2 min de lecture

La police norvégienne a annoncé avoir tué par balle mardi matin à Oslo un homme armé d'un couteau qui avait tenté de poignarder plusieurs personnes puis attaqué une patrouille de police venue l'arrêter. 

La police norvégienne a annoncé avoir tué par balle mardi matin à Oslo un homme armé d'un couteau qui avait tenté de poignarder plusieurs personnes puis attaqué une patrouille de police venue l'arrêter. Un policier a été blessé lors de cette tentative d'interpellation, qui s'est déroulée dans une rue du quartier de Bislett dans la capitale norvégienne, a également confirmé la police, qui ne croit pas à un attentat.

"Nous n'excluons aucune motivation, mais il n'y a aucune information à ce stade qui aille dans le sens d'une attaque terroriste", a déclaré l'inspecteur Egil Jørgen Brekke lors d'une conférence de presse. La police n'a pas voulu donner de détails sur l'identité de l'homme abattu. Selon le quotidien norvégien Verdens Gang, il s'agit d'un Russe âgé d'une trentaine d'années qui avait été condamné en décembre 2020 à des soins psychiatriques après une attaque au couteau un an plus tôt, déjà à Oslo.

Des vidéos de témoins sur les réseaux sociaux diffusées par les médias norvégiens montrent le suspect torse nu et armé d'un grand couteau, percuté à au moins deux reprises par une voiture de police. Après avoir été projeté contre un mur, l'homme se rue alors vers le véhicule, parvient à ouvrir la porte et à s'engouffrer à l'intérieur. "La police a essayé de le renverser pendant qu'il était en train de tenter de poignarder quelqu'un. Il est alors activement passé à l'attaque contre la police avec un couteau (...) et des coups sont alors tirés", selon le récit du chef de l'opération Tore Solberg lors d'un point presse improvisé, diffusé par la télévision publique NRK. Conduit à l'hôpital, il est mort de ses blessures.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles