La Norvège bloque la vente d'une filiale de Rolls-Royce à la Russie

par Terje Solsvik
·1 min de lecture
LA NORVÈGE BLOQUE LA VENTE D'UNE FILIALE DE ROLLS-ROYCE À LA RUSSIE

par Terje Solsvik

OSLO (Reuters) - La Norvège va interdire la vente par le motoriste britannique Rolls-Royce de sa filiale Bergen Engines à un groupe russe pour des raisons de sécurité nationale, a déclaré mardi la ministre de la Justice du pays au Parlement.

Le gouvernement norvégien avait temporairement suspendu le 9 mars la vente de Bergen Engines au groupe YMH pour 150 millions d'euros, le temps d'évaluer les implications en matière de sécurité, ce qui, selon l'ambassade russe à Oslo, démontrait un sentiment anti-russe.

Bergen Engines est, entre autres, un des fournisseurs de la marine de la Norvège, membre de l'Otan.

"Nous avons maintenant suffisamment d'informations pour conclure qu'il est nécessaire d'empêcher la vente de l'entreprise à un groupe contrôlé depuis un pays avec lequel nous n'avons pas de coopération en matière de sécurité", a déclaré mardi la ministre norvégienne de la Justice du gouvernement minoritaire de centre-droit, Monica Maeland.

L'ambassade russe n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire mardi.

Les relations entre la Norvège et la Russie, qui partagent une frontière dans l'Arctique, se sont détériorées depuis l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014, entraînant un renforcement militaire des deux côtés et des manœuvres militaires plus fréquentes.

Dans un communiqué, Rolls-Royce a annoncé mardi qu'il allait demander l'aide du gouvernement norvégien pour trouver une autre option à la cession de sa filiale Bergen.

(version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)