Norvège : au moins trois blessés après une attaque au couteau

Au moins trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une agression ce vendredi dans le sud-est de la Norvège.
Au moins trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une agression ce vendredi dans le sud-est de la Norvège.

Au moins trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une agression « à l'aveugle » vendredi 20 mai dans le petit village de Nore og Ulvdal, dans le sud-est de la Norvège, a annoncé la police norvégienne. Un suspect a été arrêté, a indiqué sur Twitter la police locale, sans préciser à ce stade les motifs de cette attaque.

« À ce stade : trois personnes blessées et une personne blessée grièvement », a écrit la police, dans un tweet pouvant laisser penser que le bilan pourrait être plus lourd. Quelques minutes plus tard, la police a précisé, également sur Twitter, qu'elle avait « le contrôle sur l'auteur présumé » de l'agression, sans fournir plus de détails.

Selon des témoins cités par les médias norvégiens, de nombreuses patrouilles de police et ambulances, ainsi que trois hélicoptères médicalisés ont été dépêchés sur place. L'agression s'est produite dans une vallée appelée Numedal, dans le village de Nore selon les médias norvégiens. Cette région est située au nord de Kongsberg, une ville où une attaque à l'arc et au couteau avait fait cinq morts en octobre dernier. Son auteur, un Danois souffrant selon les experts de troubles psychiatriques, est jugé depuis jeudi en Norvège.

L'assaillant est marié à l'une des victimes

L'auteur présumé de l'attaque au couteau était marié à l'une des personnes blessées dans l'incident, a indiqué la police norvégienne, précisant qu'il s'agissait d'une famille syrienne. « Nous pouvons confirmer qu'il y avait un l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles