Normandie : pratique des sports de voile sur les plages du débarquement

Sur les vestiges d'Omaha Beach et ses plages vides, quelques Normands s'activent en groupe autour d'une voile, rare pratique sportive autorisée en plein confinement. Une difficulté : de très fortes rafales de vent. "Dans les rafales, on passe à Force 8. En kilomètres par heure, ça fait 60, 70. On est à la limite", explique Hugo Marie, moniteur de char à voile. Pas de quoi décourager les quelques familles qui habitent dans le périmètre autorisé, à quelques kilomètres des plages. Elles doivent dépenser 42 euros pour deux heures de sensations fortes. Loin des touristes La voile n'est pas la seule activité sportive propice aux plages. C'est le cas aussi des virées à vélo, et toutes ces activités ont également une dimension historique, sur les traces du débarquement américain et de la Seconde Guerre mondiale. "Des milliers de soldats sont passés dans ce petit chemin de rien du tout !", s'exclame Laurent Guérin, guide et directeur d'Eolia Normandie. Les sportifs peuvent ainsi admirer des vestiges de la guerre, tels des blockhaus allemands. De quoi profiter avant le retour des touristes : Omaha Beach a l'habitude d'accueillir cinq millions de personnes par an.