En Normandie, une maire et son adjoint soupçonnés d’être au cœur du narcotrafic

Ancienne maire de Canteleu (Seine-Maritime), Mélanie Boulanger et son adjoint Hasbi Colak doivent être jugés à partir de lundi pour complicité dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de drogues. Prévu pour quatre semaines, le procès illustre comment le narcotrafic gangrène certaines communes françaises, jusqu'aux élus.

C'est l'histoire d'une maire et de son adjoint qui ont peut-être trop cédé aux trafiquants de drogue. Cette affaire illustre bien comment la France est "submergée" par les stupéfiants, selon les sénateurs qui en ont fait état à la mi-mai dans un rapport d'enquête particulièrement alarmant.

Au tribunal judiciaire de Bobigny, 19 personnes sont jugées à partir de ce lundi 3 juin dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de drogues à Canteleu (Seine-Maritime), ville de 14 000 habitants située dans l'agglomération de Rouen, en Normandie. Parmi les prévenus, l'ancienne maire socialiste de la ville, Mélanie Boulanger, élue en 2014, et son adjoint, Hasbi Colak, sont accusés de "complicité de trafic de stupéfiants".

Initialement programmé le 27 mai, le procès a été repoussé d'une semaine. La chambre d'instruction n'a pas eu le temps de statuer sur les requêtes en annulation déposées par certains avocats. "Résultat, le dossier est différent pour les uns et pour les autres [prévenus, NDLR], ce qui ne le rend pas en état d'être jugé", a expliqué Me Jeremy Kalfon, conseil d'Hasbi Colak, actuellement sous contrôle judiciaire. Interrogé, l'avocat de Mélanie Boulanger, Me Arnaud de Saint-Rémy, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Une ville sous emprise


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En visite surprise à Marseille, Emmanuel Macron veut "porter un coup d'arrêt" au trafic de drogue
Trafic de drogue : le chef présumé du gang marseillais Yoda interpelé au Maroc
Mohamed Djeha, l'un des plus importants narcotrafiquants en France, arrêté en Algérie