"Normandie impressionniste" 2020 : quand les peintres témoignaient des transformations sociales de l'époque

franceinfo Culture avec agences

a couleur au jour le jour : sous ce titre, cette quatrième édition du festival Normandie impressionniste depuis 2010, du 3 avril au 6 septembre, de Dieppe à Cherbourg, de Giverny au Havre, entend expliquer comment les impressionnistes ont eu la passion de saisir l'instant de "la vie au jour le jour", avec ses transformations sociales et la naissance d'une nouvelle classe bourgeoise, explique Philippe Piguet, son commissaire général, arrière-petit-fils de Claude Monet.


En réaction à l'académisme, l'impressionnisme a été "plus une affaire d'énergie que de contenu", remarque Philippe Piguet : une "énergie de la couleur" qui vient électriser les créations les plus contemporaines comme l'illustrent les choix du festival: installations lumineuses, paysages artificiels...

Loin des représentations idylliques

L'impressionnisme "ne se limite pas aux représentations clichés , voire idylliques de paysages enchanteurs, mais (...) il fut pleinement témoin des changements sociaux", martèle son président, l'académicien Erik Orsenna.

Avec un budget cumulé de 5,1 millions d'euros, ce festival est organisé par un groupement d'intérêt public de 35 collectivités. La Région Normandie contribue pour 40% et la Métropole Rouen Normandie pour 20%. A ces collectivités, s'ajoute le ministère de la Culture, les acteurs du tourisme, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi