La normalisation des visas pour la France diversement appréciée en Tunisie

La France a annoncé mercredi 31 août la normalisation de la délivrance des visas en Tunisie, une décision prise conjointement par les deux pays. L’automne dernier Paris avait restreint l’octroi de visas en provenance de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie. Le taux de refus avait atteint les 30% en Tunisie, cela en vue d’inciter ces pays à lutter davantage contre l’immigration illégale. Mais cette normalisation est diversement appréciée par les Tunisiens.

Avec notre correspondante à Tunis, Oumeina Nechi

La normalisation de délivrance de visas français a fait peu de bruit en Tunisie et laisse beaucoup de personnes sceptiques, comme Latifa, qui ne voit pas en quoi cela constitue un changement notable. « Le droit régissant les visas en Tunisie est empreint de racisme et je pense que cela ne changera pas. »

Pour cette mère de famille, les relations entre Tunis et Paris resteront toujours déséquilibrées, surtout en matière de liberté de circulation. « C'est toujours l'Etat le plus fort qui domine l'Etat le plus faible, ainsi que son peuple et sa jeunesse. »

Pour Jihed, 23 ans, le système de visas est injuste et cette normalisation ne sert que les intérêts de la France. « C'est seulement dans son intérêt, pour profiter de nouveau de la main d'œuvre tunisienne et des compétences des Tunisiens. »

Le jeune homme ne rêve pas d’aller en France. Mais de plus en plus de Tunisiens eux comptent s’y rendre notamment pour y poursuivre leurs études. C’est le cas de Rayen, 18 ans, qui voit cette normalisation d’un bon œil. « C'est une bonne chose car quand les visas étaient limités, beaucoup de personnes ont perdu des opportunités et ça a eu beaucoup d'impact sur leurs vies. »


Lire la suite sur RFI