Nordahl Lelandais : les terribles clichés de sa fille que la mère de la petite Maëlys a vus pendant l'enquête

·1 min de lecture
![CDATA[TF1]]

Elle était bouleversée. Nordahl Lelandais est incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier depuis septembre 2017, pour le meurtre d'Arthur Noyer. Il fera face à la justice lors de l'ouverture de son procès pour le meurtre de la petite Maëlys à partir du 31 janvier prochain jusu'au 18 février. Pour rappel, la petite fille avait disparu lors d'un mariage dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Son corps a été retrouvé quelques jours plus tard. Dans les colonnes du Parisien ce mercredi 26 janvier, Jennifer de Araujo, la maman de Maëlys, a fait des confidences. "Quand on m'a rendu ma fille dans son petit cercueil blanc, fermé, j'ai eu la sensation de la retrouver", a-t-elle d'abord révélé. "Je savais qu'elle était là, même si je ne pouvais pas voir son visage. On nous avait montré des photos dans le dossier, il ne restait que son squelette", a-t-elle poursuivi, très bouleversée. Face au cercueil de sa fille, Jennifer de Araujo a enfin pu dire ce qu'elle avait sur le cœur. "J'ai enfin pu lui parler, plus de neuf mois après sa disparition. La durée d'une grossesse tiens...", a-t-elle confié avant d'apporter des précisions : "Je lui ai demandé pardon de ne pas avoir été là pour la protéger, de ne pas l'avoir assez surveillée ce soir-là", a-t-elle conclu.

Une rencontre improbable. Sur le plateau de C à Vous, Jennifer de Araujo a évoqué le mariage durant lequel sa fille a disparu. Elle s'est souvenue d'une discussion avec Maëlys, qui l'a beaucoup (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il pense avoir une hernie les médecins lui trouvent une malformation très rare
TÉMOIGNAGE Je quitterai ma femme si elle prend du poids après sa grossesse
Sa peau vire au vert comme Fiona dans Shrek après avoir utilisé un autobronzant
Meurtre de Sophie Toscan du Plantier : les confidences glaçantes de son frère sur son passage à la morgue
TÉMOIGNAGE Atteinte d'algie vasculaire de la face je suis accro à mon antidouleur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles