Nord : la ville de Caudry pourra supprimer des aides sociales aux familles de "délinquants"

·1 min de lecture

A Caudry dans le Nord, les familles de "délinquants" pourront désormais se voir priver de certaines aides sociales. Le maire souhaite ainsi lutter contre la hausse des infractions dans sa ville et sanctionner les auteurs de délits les plus souvent interpellés.

Des "délinquants" et leurs familles pourront désormais se voir priver de certaines aides sociales versées par la ville de Caudry dans le Nord, en vertu d'une délibération présentée par le maire et adoptée ce mardi par le centre communal d'action sociale (CCAS). "Les forces de sécurité sont de plus en plus fréquemment confrontées à des délinquants, mineurs pour la plupart", expose le maire UDI et président du conseil d'administration du CCAS Frédéric Bricout, dans le texte de cette délibération, consulté par l'AFP.

Le texte voté "à l'unanimité"

La ville est "victime depuis plusieurs mois" de "faits d'incivilité", "d'actes de violence", "du non-respect de la tranquillité publique, du confinement et des règles sanitaires" ou encore "de détériorations de biens", détaille-t-il, proposant d'utiliser "un outil supplémentaire" pour "responsabiliser les familles de délinquants". Ainsi, certaines familles seront "susceptibles de se voir supprimer l'accès aux aides facultatives du CCAS", prévoit le texte voté "à l'unanimité" par le conseil d'administration.

Ces prestations incluent une aide au paiement de la cantine pouvant atteindre 260 euros, une aide au paiement de frais comme les factures d'électricité ou encore l'accès à l'épicerie solidaire de la commune, a précisé Frédéric Bricout à l'AFP. Les familles concernées seront celles "dont un membre aura fait l'objet d'un rappel à l'ordre ou pour lequel l'accompagnement parental proposé par le Conseil des Droits et devoirs des Familles ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :