Le nord de la Turquie paralysé par la neige

·1 min de lecture

La vague de froid et de neige atteint désormais la Turquie, en commençant par le nord du pays. L'hiver était très doux, jusqu'à 17 degrés encore cette semaine, mais les températures ont brutalement chuté et Istanbul s'est donc réveillée, ce dimanche 14 février au matin, couverte de neige.

Avec notre envoyée spéciale à Istanbul, Anissa El Jabri

Où commence le ciel où finissent les toits enneigés de la ville ? Difficile de le savoir ce dimanche 14 février. Il neige sans discontinuer sur Istanbul depuis cette nuit. Brume épaisse, vent dans la rue... On ne voit pas grand-chose à quelques mètres. Les jeux enfantins dans la neige, ce sera pour plus tard.

Surtout, la capitale économique du pays est déjà au ralenti le week-end, confinement oblige les samedis et dimanches, à l'exception d'une sortie autorisée pour des achats essentiels. C'est donc un silence inhabituel qui règne dans cette ville normalement vibrante et électrique.

Ferries à l'arrêt

Les Stambouliotes ce dimanche sont donc tous enfermés chez eux, d'autant qu'ils savent qu'à chaque tempête de neige, c'est la pagaille dans les transports. Il n’y a déjà plus de ferries, moyen essentiel pour circuler ici, les taxis et les voitures roulent encore mais les bus patinent.

Enfin, au sud-est du pays, l'armée est venue au secours des animaux : les chèvres en montagne n'arrivent plus à trouver de l'herbe à cause de la neige. Ce samedi, des soldats leur ont largué du fourrage par hélicoptère.

À lire aussi : Suède: les cyclistes de plus en plus nombreux à Stockholm malgré la neige et le gel