Nord : Les producteurs de pommes de terre croulent sous les stocks

Mikaël Libert

AGRICULTURE - La crise du coronavirus a mis à mal le marché de la pomme de terre qui manque de débouchés

Lundi, des patates, mardi, des patates… La crise du coronavirus n’en finit plus de faire des victimes collatérales. La fermeture des restaurants, décidée mi-mars pour tenter de limiter la propagation de l’épidémie, a eu pour effet d’impacter non seulement les commerçants eux-mêmes, mais aussi les acteurs en début de chaîne, comme les agriculteurs. Faute de clients, les producteurs de pommes de terre se retrouvent avec des montagnes de stocks dont ils ne savent que faire. Reportage chez Emmanuel Leclerc, agriculteur à Comines, dans le Nord.

A 45 ans, Emmanuel Leclerc se considère comme un « petit producteur ». Son exploitation, située à Comines, compte 45 hectares de terres dont le rendement moyen est de 900 tonnes de pommes de terre chaque année. La boutique, il la fait tourner habituellement avec deux salariés employés à mi-temps. Sauf qu’avec la crise sanitaire du coronavirus, il s’est retrouvé tout seul. « Le confinement, on ne l’a pas senti puisqu’il fallait bien continuer de travailler. Il y avait même plus de boulot que d’ha(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : « On est à touche-touche sur les lignes de production »... Pourquoi le Covid-19 infiltre-t-il autant les abattoirs ?
Coronavirus: Le gouvernement au secours de la viticulture
Emplois saisonniers : Les recrutements pour cet été en forte hausse