Nord : Une ONG dénonce des contrôles au faciès d’exilés à Grande-Synthe

Mikaël Libert
·1 min de lecture

MIGRANTS - Human Rights Observers a constaté que la police interdisait l’accès d’un centre commercial à des groupes de migrants

Délit de faciès ? Vendredi, à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord, plusieurs migrants se sont vu refuser l’entrée du centre commercial Auchan par la police. Présents sur place, des bénévoles de l’ONG Human Rights Observers (HRO) ont dénoncé des « contrôles au faciès » de la part des forces de l’ordre.

Vendredi, en fin d’après-midi, des effectifs de police diligentaient des contrôles d’identité aux abords du centre commercial Aushopping, à Grande-Synthe. Les forces de l’ordre agissaient sur commission rogatoire du procureur de la République de Dunkerque. Pour autant, la motivation de ces contrôles n’a pas été précisée par le parquet, sollicité par 20 Minutes. Entre 17h et 18h30, les membres de plusieurs ONG et associations d’aide aux exilés, dont HRO, ont accompagné des groupes de migrants pour qu’ils aillent s’acheter à manger dans le centre commercial.

« Moi je viens de rentrer et on ne m’a pas contrôlée »

« Des agents de CRS ont procédé à de(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : L'« Ocean Viking » de SOS Méditerranée reprend la mer après cinq mois
Calais : Deux journalistes se plaignent de l’impossibilité de travailler sur les évacuations de migrants
Migrants à Calais : Plus de 9.500 tentatives de traversées vers l’Angleterre en 2020