Nord : L’abattoir de Valenciennes sanctionné d’une suspension provisoire d’activité

·1 min de lecture

ALIMENTATION - Les autorités avancent « des dysfonctionnements et non-conformités » justifiant la fermeture temporaire de la société Abattoirs de Valenciennes

Depuis ce jeudi, la société Abattoirs de Valenciennes, dans le Nord, a cessé son activité. Une fermeture administrative imposée par la préfecture du département pour une durée indéterminée qui laisse la région, les artisans bouchers et les éleveurs locaux dans l’incompréhension.

Le 4 octobre dernier, le gérant de l’abattoir de Valenciennes avait été informé que son établissement verrait suspendu son agrément sanitaire permettant l’activité d’abattage. La mesure est entrée en vigueur, ce jeudi. Selon la préfecture, la société avait été mise en demeure à plusieurs reprises par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) après que des « dysfonctionnements et non-conformités » ont été constatés. Difficile d’en savoir davantage, la préfecture refusant de communiquer précisément les griefs retenus contre l’abattoir et le gérant de ce dernier étant injoignable.

Une décision que personne ne comprend

Toutefois, en mai 2019, l’établissement avait déjà fait l’objet d’un arrêté de mise en demeure de corriger un certain nombre de « manquements » concernant, notamment, l’installation électrique, la propreté, le risque incendie ou encore le traitement des eaux usées et pluviales. Autant de points à régler malgré(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Hauts-de-France : Les noms de communes trop longs ne passent pas sur les nouvelles cartes d’identité
Tour de France 2022 : Avec deux étapes entre mer, monts et pavés, le Nord va animer la Grande boucle
Pas-de-Calais : Recherches en cours pour retrouver un « grand félin » en balade

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles