Nord: un important réseau de trafic de stupéfiants démantelé, huit personnes mises en examen

Cy.C
·1 min de lecture
L'homme avait été plusieurs fois condamné pour détention de stupéfiants, notamment par un tribunal pour enfants. - (Photo d'illustration) - AFP
L'homme avait été plusieurs fois condamné pour détention de stupéfiants, notamment par un tribunal pour enfants. - (Photo d'illustration) - AFP

Un vaste réseau de trafic de stupéfiants en lien avec l'Espagne et les Pays-Bas a été démantelé le 8 janvier dans le secteur de Valenciennes, de nombreuses armes saisies et huit personnes mises en examen, a annoncé ce vendredi le parquet de Lille.

Cette enquête menée par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille s'est fondée sur des interceptions opérées sur le réseau de communications cryptées EncroChat, utilisé par des groupes criminels, que les autorités judiciaires et policières françaises et néerlandaises avaient annoncé en juillet 2020 avoir infiltré et démantelé.

Six personnes écrouées

La mise sous surveillance de plusieurs suspects a permis d'anticiper le retour d'un "go fast" transportant des stupéfiants depuis l'Espagne puis de lancer une vaste opération dans la commune de Raismes, près de Valenciennes, a expliqué la procureure de la République de Lille, Carole Etienne, dans un communiqué.

Cette opération a mobilisé 170 militaires de la gendarmerie, dont cinq équipes cynophiles dédiées à la recherche de stupéfiants, d'armes et de billets de banque, et a permis de saisir 56 kg d'herbe et de résine de cannabis, 400 pieds de cannabis, 68 armes dont une trentaine d'armes de guerre et de poing, plusieurs milliers de munitions et 120.000 euros d'avoirs criminels, détaille Carole Etienne.

Sur les huit personnes mises en examen, six ont été écrouées et deux placées sous contrôles judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com