Nord : la difficile cohabitation entre habitants et étourneaux

À Hondschoote (Nord) les habitants assistent depuis près d'une semaine à un impressionnant ballet d'étourneaux. Matin et soir, des milliers d'étourneaux volent. Arbres, voitures et maisons sont recouverts de fientes d'oiseaux et les habitants sont exaspérés. "Des quantités comme ça, jamais, jamais, jamais je n'en ai vues autant !", confie Yves Matthieu, un habitant de la commune. Pour faire fuir les oiseaux, le maire a tout tenté, allant jusqu'à acheter quatre pistolets laser. La lumière vive effraie les oiseaux, mais ils finissent toujours par revenir. Départ prévu pour le mois de mars "L'inconvénient c'est qu'au fur et à mesure que le laser fait son effet, ils s'envolent, vont crier partout, mettre des fientes partout et revenir. On arrête ce dispositif", explique Hervé Saison, le maire d'Hondschoote. Les étourneaux viennent tous les ans dans la région dès le mois d'octobre et se regroupent chaque soir pour se protéger du froid et des prédateurs. Les habitants devront encore patienter, puisque les étourneaux devraient commencer à partir au mois de mars.