Nord : Un député va chausser les gants contre les violences conjugales

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

VIOLENCES CONJUGALES - Le député «Agir ensemble» du Nord, Dimitri Houbron, participera à un combat de boxe pour sensibiliser contre les violences conjugales

Action, réaction. L’une des solutions pour lutter contre les violences conjugales est peut-être la sensibilisation des victimes aux techniques d’autodéfense. Pour cela, un député du Nord va communiquer d’une façon plutôt particulière, en enfilant des gants de boxe pour participer à un combat.

Dimitri Houbron, député Agir ensemble (ex-LREM) de la circonscription de Douai, dans le Nord, avait déjà fait parler de lui en suivant une chasse à courre aux côtés des militants de l’association AVA. Il s’était d’ailleurs fait un peu bousculer par des chasseurs qui ignoraient sa qualité de parlementaire. Peut-être que son prochain défi lui servira s’il comptait remettre ça. Fin novembre, en effet, l’élu montera sur un ring au complexe sportif Gayant, à Douai.

Des cours d’autodéfense pour les femmes victimes de violences

L’idée, en participant à un match de boxe d’exhibition, est de mettre en lumière la démarche du Douai boxing club qui propose des cours d’autodéfense aux femmes victimes de violences conjugales. Pour le combat, Dimitri Houbron ne part pas de trop loin, lui-même étant licencié de ce club dans lequel il s’entraîne en préparation du jour « J ».

Le gala se tiendra donc le 20 novembre et il est ouvert au public. Pour les curieux de voi(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pyrénées-Orientales : La femme accusée d’avoir tué son mari au Boulou mise en examen
Seine-et-Marne : Un homme tue sa femme avant de retourner l’arme contre lui
Violences conjugales : Jérôme Boateng lourdement condamné

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles