Un Nord-Coréen condamné à mort pour avoir vendu des copies pirates de la série Squid Game

·3 min de lecture
La série à succès Squid Game n'est pas la bienvenue en Corée du Nord (Photo : Rauf Maltas/Anadolu Agency via Getty Images)

Sept étudiants ont également été condamnés à des peines de prison ou de travaux forcés pour avoir regardé la célèbre série sud-coréenne.

En Corée du Nord, on ne plaisante pas avec la censure. Pour avoir tenté de la contourner, en introduisant illégalement sur le territoire nord-coréen une copie de la série à succès de Netflix Squid Game, un individu aurait ainsi été récemment condamné à mort, affirme Radio Free Asia, un média international financé par une agence de presse américaine.

La célèbre série sud-coréenne, qui met en scène des personnages endettés jusqu'au cou (dont une femme originaire de Corée du Nord) s'affrontant dans des jeux d'enfants dont les perdants sont mis à mort, est en effet strictement interdite de diffusion sur le territoire de la République populaire démocratique de Corée, tout comme de nombreux autres produits culturels issus de l'autre côté de la frontière ou du monde occidental, dans le cadre de la nouvelle loi sur l'"Élimination de la pensée et de la culture réactionnaires".

VIDÉO - Pour les fans italiens de Squid Game, mourir n'est qu'un jeu

La série partagée au sein d'un groupe d'amis

"Tout a commencé la semaine dernière lorsqu'un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant le drame sud-coréen Squid Game et l'a regardé avec l'un de ses meilleurs amis en classe, raconte une source des forces de l'ordre de la province du Hamgyong du Nord, citée par Radio Free Asia. L'ami en a parlé à plusieurs autres élèves, qui se sont montrés intéressés, et ils ont partagé la clé USB avec eux."

À la suite d'un signalement, les étudiants concernés ont ensuite été rattrapés par la censure, en l'occurrence par les services de renseignement locaux chargés de trouver les personnes diffusant des copies d'œuvres interdites. Les sept "fautifs" ont ainsi été arrêtés et interrogés, ce qui a permis de remonter jusqu'à l'individu qui avait introduit Squid Game en Corée du Nord.

VIDÉO - Squid Game et l'obsession mondiale pour la culture sud-coréenne

Plusieurs professeurs des étudiants concernés ont été licenciés

D'après Radio Free Asia, ce dernier a donc été condamné à la peine de mort, tandis que l'étudiant qui avait acheté la clé USB sur laquelle se trouvaient les neuf épisodes de la série a été condamné à la prison à perpétuité. Le média précise que les six autres prévenus, jugés coupables d'avoir visionné l'œuvre de Hwang Dong-hyeok, devront pour leur part effectuer cinq ans de travaux forcés.

"Le gouvernement prend cet incident très au sérieux et affirme que l'éducation des élèves était négligée, précise la source de Radio Free Asia. Le Comité central a renvoyé le directeur de l'école, leur secrétaire de jeunesse et leur professeur principal. Ils ont également été expulsés du parti. Il est certain qu'ils seront envoyés travailler dans les mines de charbon ou exilés dans les régions rurales du pays, de sorte que les autres enseignants s'inquiètent tous de ce qui pourrait leur arriver si l'un de leurs élèves est également pris dans l'enquête."

VIDÉO - Squid Game : les jeux violents de la série s'invitent dans les cours de récréation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles