Nord : après avoir sauvé une femme enceinte de la noyade, un SDF se fait exclure d'un foyer

·3 min de lecture
Le sauvetage s'est produit non loin de la Passerelle de la Douane, à Dunkerque (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Arrivé après l'heure de fermeture de la structure d'accueil, le sans-abri aurait apparemment eu un échange houleux avec les responsables du foyer.

Une bonne action qui a eu pour conséquence indirecte de le mettre à la rue. Ce mercredi 29 décembre, un homme de 43 ans, sans domicile fixe, a vécu une étrange mésaventure dans les rues de Dunkerque (Nord). Après avoir sauvé une jeune femme d'une tentative de suicide, il s'est vu refuser l'accès au foyer dans lequel il était habituellement hébergé.

Il se jette à l'eau pour sauver une jeune femme de la noyade

Le Phare Dunkerquois rapporte que l'incident initial s'est produit en début de soirée sur les bords de l'un des nombreux canaux de la ville. "J’étais allé m’acheter une bière en Basse Ville et je rentrais au foyer en m’enfilant quelques gorgées. Je n’avais pas bu de la journée, resitue le quadragénaire. Là, j’entends 'Au secours ! Au secours !' Des cris vraiment stridents. Je jette ma bière et je cours."

Arrivé au bord de l'eau, l'homme constate qu'une jeune femme est en train de se noyer et réagit immédiatement. "Je retire mes godasses, parce qu’elles sont lourdes, et mon manteau, puis je plonge, raconte le sans-abri. Quand j’arrive à elle, je suis gelé. Je me dis que je n’arriverai pas à la ramener. Je dis à la fille : 'Une fois que toi t’es sauvée, je m’en fous de crever.' Et quand j’arrive sur le bord, je suis sûr que je vais mourir".

Une tentative de suicide

Grâce à l'intervention d'un autre passant, la jeune femme et son sauveteur parviennent tout de même à sortir de l'eau et sont ensuite pris en charge par les sapeurs-pompiers, arrivés sur place dans la foulée. En état d'hypothermie, la jeune femme est rapidement mise hors de danger. "Un pompier est venu me voir pour me dire : 'Bravo, vous venez de sauver deux personnes, car cette femme est enceinte'", explique le SDF.

D'après les informations du Phare Dunkerquois, cette dernière avait en fait tenté de se suicider, après une dispute conjugale dont elle était ressortie blessée à la main. "Des gens qui se jettent à l’eau pour en finir, on en a cinq ou six par an, mais un sauvetage comme celui-ci, c’est un ou deux maximum par an", informe un pompier.

Contraint de dormir dehors après son acte héroïque

"Ce n’est pas un acte de bravoure, c’est un acte normal, juge de son côté le héros sans abri. Une fille se noie, on va la chercher, merde !". Sa bonne action allait cependant avoir de fâcheuses conséquences. Après avoir été libéré par les pompiers, le quadragénaire est en effet rentré au Foyer logement intercommunal d'urgence (Fliu) où il était hébergé ces derniers temps, mais est arrivé après l'heure de fermeture.

"Il est arrivé à plus de 20 h, a priori alcoolisé, affirme la directrice générale de la structure d'accueil. Et puis il y a eu des insultes." Le SDF aurait en effet perdu son calme en se voyant refuser l'accès au foyer, en dépit de ses explications. Dépité, ce dernier a donc été contraint de dormir dehors après son acte héroïque, et n'a pas entamé de démarche pour retrouver une place dans un centre d'hébergement depuis.

VIDÉO - Christian Page, ex-SDF : "En un an et demi, j'ai tout perdu. J’ai passé quatre ans dans la rue. La dernière fois que j’ai vu mon fils, il avait 11 ans. Il vient de fêter ses 18 ans"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles