Norbert Tarayre, Le combat des régions (M6) : "Il y a quelque chose que je n’avais pas prévu..."

WILLIAM BEAUCARDET / M6

Qu’est-ce qui vous a donné envie de prendre part à ce nouveau concept du Combat des régions ?

Norbert Tarayre : Quand M6 m’a parlé de ce projet, j’ai tout de suite dit oui. Pour La Meilleure Boulangerie de France, on ne pouvait pas avoir ce petit côté chauvin que l’on aime bien voir en France et que j’adore. Je me suis dit que ce serait génial de regrouper toutes les régions culinaires sur un plateau pour créer une émulation et faire découvrir ainsi des produits. On se rend compte qu’il existe des plats traditionnels dont on ne soupçonnait même pas l’existence !

En quoi cette nouvelle émission se démarque-t-elle de tous les autres concours culinaires ?

C’est un programme très touchant. Il y a quelque chose que je n’avais pas prévu, c’est que l’affect soit autant présent. Les candidats ont à coeur de bien représenter leur région culinaire. C’est bien plus que de la cuisine. Quand les délégations arrivent sur le plateau, elles sont d’humeur festive. Ensuite, dès la première épreuve, l’esprit chauvin prend place. Malgré ce chauvinisme, qui est constamment présent, la compétition se déroule dans une ambiance plutôt bon enfant… Toujours. C’est l’esprit que j’ai voulu insuffler à cette émission. Ce que je recherche avant tout, c’est de la bonhomie. Même si ça reste un concours, je veux que ce soit cool et que les candidats ne jouent pas leur vie. Je ne cherche pas à décerner un trophée. Je veux juste amener un vent de fraîcheur gr...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles