Nomophobie : comment savoir si on est vraiment addict à son portable ?

Vous ressentez de l'anxiété dès que votre téléphone portable est loin de vous ? Alors vous êtes peut-être en proie à la nomophobie. En France, selon l'Insee, plus de 9 personnes sur 10 (95 % des plus de 15 ans) possèdent un téléphone portable. Textos, mails, musique, réseaux sociaux, photos, films et séries, météo, GPS, jeux en ligne... En moyenne, nous le consultons 221 fois par jour. Si l’apparition de cet outil dans le quotidien a apporté de nombreux bienfaits, il suscite également quelques problèmes.

Définition : qu'est ce que la nomophobie ?

Le terme "nomophobie" vient de la contraction de l'anglais "no mobile phobia". Il désigne, comme son nom l'indique, la peur de ne pas avoir son téléphone à portée de main. Son utilisation s'est démocratisée depuis la publication d'une étude conduite par YouGov en 2008, pour la UK Post Office, selon laquelle 53 % des utilisateurs de smartphones présentent des symptômes d'anxiété en cas de perte, de mauvaise couverture réseau ou de batterie faible. Et d'après une étude commandée par Bouygues Télécom en 2018, 62 % des Français ne parviennent pas à se passer de leur téléphone pendant toute une journée. La nomophobie se traduit en effet par une peur panique à l’idée :

de perdre ou d'oublier son téléphone ; de casser son téléphone ; de se faire voler son téléphone ; de ne plus avoir de batterie...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles