Le nombre de victimes de catastrophes aériennes a augmenté en 2020

·1 min de lecture

Malgré la crise sanitaire et la chute du trafic aérien, le nombre de morts dans les catastrophes aériennes a augmenté en 2020. C'est ce que révèle une étude de la compagnie de conseil néerlandaise To70.

En raison de la crise sanitaire, le trafic aérien a dégringolé de plus de 61% en 2020. Résultat, deux fois moins d'accidents de vols commerciaux ont été à déplorer par rapport à l’année précédente : 40 contre 86. Les victimes ont en revanche été plus nombreuses : 299 contre 257.

Selon le décompte de la firme néerlandaise de conseil en aviation To70, la majeure partie de ces personnes ont été tuées dans les premiers mois de l'année. Cent soixante-seize d'entre elles sont mortes dans le crash du Boeing d'Ukraine International Airlines, abattu par un missile iranien en janvier. Quatre-vingt-seize autres sont décédées dans l'accident d’un Airbus A320 qui s’est écrasé au Pakistan en mai.

La gravité de ces deux drames a fait grimper le taux d’accidents mortels par million de vols commerciaux de 0,18 en 2019 à 0,27 en 2020, soit un accident mortel tous les 3,7 millions de vols. Depuis 20 ans, ce taux baisse régulièrement. Selon l’Aviation Safety Network, un site web qui recense tous les accidents aériens, le nombre de décès dans l’aviation civile s’élevait à 1 015 en 2005, soit trois fois plus qu’aujourd’hui.