Un nombre de victimes à Gaza à la baisse ? Confusion autour du bilan humain présenté par l'ONU

Depuis le 8 mai, de nombreux comptes sur X affirment que l'ONU a baissé de 10.000 personnes le nombre de victimes de la guerre à Gaza. Mais le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) a uniquement précisé que 10.000 morts parmi les 35.000 victimes n'ont pas encore été identifiés. L'Ocha a toutefois cessé de reprendre le pourcentage erroné de 70% de femmes et enfants tués pendant la guerre, issu du bureau de presse du gouvernement du Hamas.

La vérification, en bref :

  • Depuis le 8 mai, l'ONU est accusée d'avoir discrètement diminué de 10.000 morts le nombre de victimes de la guerre à Gaza et d'avoir divisé par deux le nombre de femmes et d'enfants morts. Ce jour-là, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) a procédé à des modifications dans la présentation des données concernant le nombre de personnes tuées dans son bulletin d'information.

  • Mais l'Ocha n'a pas revu à la baisse le bilan global des morts à Gaza. L'institution, qui s'appuie sur les chiffres du Ministère de la santé gazaoui, a seulement précisé que plus de 10.000 personnes tuées parmi les 35.000 victimes n'avaient pas encore été identifiées.

  • L'Ocha a toutefois arrêté de diffuser le chiffre beaucoup repris dans les médias mais erroné selon lequel 70% des victimes seraient des enfants et des femmes. Depuis le 8 mai, l'instance onusienne indique désormais que 52% des victimes sont des femmes et des enfants, contre 70% auparavant.

  • De nombreux autres comptes pro-israéliens affirment aussi que l'Onu aurait "divisé par deux le nombre de femmes et d'enfants tués à Gaza".

    Un bilan humain "inchangé"


    Lire la suite sur Les Observateurs - France 24