Le nombre de suicides continue de diminuer au Japon, au plus bas depuis 1978

LE NOMBRE DE SUICIDES CONTINUE DE DIMINUER AU JAPON, AU PLUS BAS DEPUIS 1978

TOKYO (Reuters) - Le nombre de suicides a diminué l'année dernière pour la dixième année consécutive au Japon, tombant à un plus bas de plus de 40 ans, montrent des chiffres publiés vendredi par la police.

Dans ce pays à fortes traditions, le suicide est parfois considéré comme une issue permettant d'échapper à la honte ou au déshonneur et le taux de suicides y reste le plus élevé des pays membres du G7.

En 2019, moins de 20.000 personnes ont mis fin à leurs jours, ce qui n'était pas arrivé depuis 1978. En 2013, un pic avait été atteint avec 34.427 morts.

Selon les statistiques de la police, 15,8 personnes pour 100.000 se sont suicidées l'année dernière au Japon, ce qui représente une baisse de 0,7 point.

A titre de comparaison, 14 personnes pour 100.000 se sont supprimées en 2017 aux Etats-Unis. En France, ce taux était évalué en 2018 à 12 personnes pour 100.000 dans un rapport publié en juillet dernier par le réseau Sentinelles.

La police japonaise n'a pas fourni d'explication à la nouvelle baisse des suicides enregistrée dans l'archipel, mais ce lent reflux coïncide avec le lancement de campagnes de prévention, avec l'amélioration des conditions économiques et avec un encadrement plus strict du droit du travail.


(Elaine Lies, version française Nicolas Delame)