Le nombre de jeunes chômeurs dans le monde reste plus élevé qu'avant la pandémie de Covid

À l'occasion de la journée internationale de la jeunesse, l'Organisation internationale du travail publie un rapport sur l'emploi des jeunes dans le monde. Selon le document, le nombre des jeunes chômeurs devrait baisser en 2022, mais rester supérieur à son niveau d'avant la pandémie de coronavirus, avec des écarts toujours majeurs entre les pays mais aussi entre les jeunes hommes et les jeunes femmes.

La décrue du chômage chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans est lente. La pandémie de Covid-19 a fait plus de mal aux jeunes qu'à tout autre catégories d'âge. En 2022, le nombre de jeunes demandeurs d'emploi à travers le monde devrait reculer de 2 millions par rapport à 2021, pour atteindre 73 millions. Un chiffre supérieur de 6 millions à celui de l'année 2019 avant la pandémie.

Sans surprise, les jeunes femmes ont plus de mal à retrouver un emploi, le rapport prévoit qu'en 2022 seulement 27% d'entre elles contre 40% des jeunes hommes seront embauchées. Cet écart entre les deux sexes reste constant et il est plus important dans les pays à revenu moyen et faible.

Globalement, c'est dans les pays à revenu élevé que la reprise du marché de l'emploi des jeunes est la plus dynamique. Le taux de chômage devrait cette année retrouver celui d'avant la crise sanitaire.


Lire la suite sur RFI