Le nombre de chômeurs en légère baisse au 2e trimestre

Le nombre de chômeurs (catégorie A, sans activité) a enregistré une légère baisse de 0,8% en France (hors Mayotte) au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, soit 26.900 inscrits en moins, à 3,165 millions, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail.

Sur un an, la baisse en catégorie A est de 15,1%. En incluant l'activité réduite (catégories B et C de Pôle emploi), le nombre de demandeurs d'emploi est en baisse de 1,7% au deuxième trimestre (-8,9% sur un an) et s'établit à 5,436 millions, selon la Direction des statistiques du ministère du Travail (Dares).

"Le nombre de demandeurs d’emploi continue de diminuer !", s'est aussitôt félicité le ministre du Travail Olivier Dussopt, notant sur Twitter que le nombre d'inscrits en catégorie A, B et C "baisse sensiblement".

Au deuxième trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories B (moins de 78 heures de travail dans le mois) baisse de 3,7% (-27.700) après avoir progressé de 2,2% au trimestre précédent et celui en catégorie C (plus de 79 heures) de -2,7% (-41.900).

En catégorie A, pour la seule France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi est stable au deuxième trimestre pour les moins de 25 ans (-22,8% sur un an) et baisse pour les 25-49 ans (-0,4%) et les 50 ans et plus (-1,2%.)

Sur le front du chômage longue durée, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits depuis un an ou plus recule de 3,9% au deuxième trimestre (-14,9% sur un an) à 2,57 millions (catégories A, B et C). La part des demandeurs d'emploi inscrits depuis un an ou plus atteint 47,3% (-3,3 points sur un an).

Les derniers résultats trimestriels publiés fin avril avaient fait état d'une forte baisse de 5% en catégorie A, soit 170.000 inscrits en moins, après une baisse du même ordre au trimestre précédent (-5,7%). Pour les ABC, la baisse était de 2,7% à 5,533 millions.

Les chiffres du deuxième trimestre viennent confirmer d'autres indicateurs favorables publiés récemment.

Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois (hors intérim) a notamment augmenté de 3,6% au deuxième trimestre, après une légère baisse le trimestre précédent (-0,6%), a indiqué l'Urssaf la semaine dernière.

chl/grd/tes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles