Nom des rues : et le gagnant est….

Par Laurence Allard
·2 min de lecture
Plaque de la rue des Français à Périgueux.

Nom des rues : et le gagnant est….

Plaque de la rue des Français à Périgueux.

Le site immobilier Meilleurs Agents a réalisé un palmarès des noms de rue les plus couramment donnés dans les 50 plus grandes villes de France.

Les Français sont fiers de leurs écrivains, philosophes et poètes. Parmi les dix premiers noms donnés à des rues dans les cinquante plus grandes villes de France, huit d'entre eux arrivent en tête. La palme revient à égalité à Molière, Lamartine et Alfred de Musset. Ils sont présents dans 35 des 50 villes étudiées dans le palmarès réalisé par le site immobilier Meilleurs Agents. La première et unique femme à figurer dans le top 10 est Jeanne d'Arc avec 32 rues à son nom, le premier savant Lavoisier avec 34. Ils devancent et de loin les hommes politiques et les militaires.

La politique se rattrape avec les avenues et la géographie avec les boulevards. L'avenue de l'Europe s'impose en tête des avenues (15 fois utilisée) devant l'avenue de la Libération (13 fois) et l'avenue Georges-Pompidou (12 fois). Pour les boulevards, c'est le boulevard de Strasbourg qui se détache (16 fois) devant Victor Hugo et Gambetta (12 fois chacun). Mais où est passé de Gaulle ? Dans les moyennes et petite villes ! Quant à Georges Clemenceau, le père La Victoire cumule pas moins de 11 avenues et 12 boulevards.

Mais ce n'est pas la même chose d'habiter la rue Molière à Paris ou son homonyme à Béziers. Cela vous coûtera, selon Meilleurs Agents, 12 fois plus cher dans la capitale : 12 857 euros le mètre carré contre 1 091 euros dans la deuxième ville occitane. La célèbre avenue Foch que tout le monde rêve d'acheter au Monopoly coûte dans la réalité 12 850 euros le mètre carré à Paris e [...]

Ce contenu peut également vous intéresser :