« Un nom associé au malheur » : Emmanuel Macron privé de la présidentielle 2022 ?

·1 min de lecture

Alors que le chef de l'État est critiqué de toute part, Emmanuel Macron, l'homme de toutes les audaces, semble prêt à se positionner pour un second mandat. Durant son quinquennat, le président de la République a dû faire face à différentes crises. Celle des gilets jaunes, dont les images d'un Paris à feu durant les émeutes de 2018, ont fait le tour du monde. Puis, une crise sanitaire, avec la Covid-19, qu'Emmanuel Macron doit gérer depuis plus d'un an. Pour beaucoup, dont Philippe de Villiers, le chef de l'Élysée n'a pas convaincu. En entrevue ce samedi 10 avril dans l'émission de BFMTV, Apolline de Malherbe, le rendez-vous, le fondateur du Puy-du-Fou a confirmé qu'Emmanuel Macron "ne pourra pas" se présenter à la prochaine élection présidentielle, car son "nom est associé au malheur".

À presque un an de l'élection présidentielle, Philippe de Villiers, explique à Apolline de Malherbe que les Français "en ont ras le bol" des décisions politiques du gouvernement formé par Emmanuel Macron. "On est dans une période de congélation. Les gens sont enfermés, confinés, ils ne sont pas dans le match. Le jour où la glaciation sera finie, peut-être cet été ou cet automne, le jour où les Français vont retrouver leur liberté, leur sourire et leur parole, je peux vous dire que la décongélation va produire des avalanches", a-t-il déclaré.

Pour Philippe de Villiers, l'annonce de la candidature d'Emmanuel Macron aux prochaines élections est inimaginable. "J'ai du mal à penser qu'Emmanuel Macron (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Un bouffon amoureux du buzz » : Isabelle Balkany dézingue Pierre-Jean Chalençon
Dîners Clandestins : Pierre-Jean Chalençon sorti de garde à vue et des millions non déclarés
Le prince Philip, roi de la gaffe
Prince Harry : les funérailles du prince Philip, son ultime chance de réparer les dégâts ?
Mort du prince Philip : Sophie de Wessex en larmes, "la reine a été incroyable"